Et dix de der…

Vous n’avez tout de même pas cru que j’allais le laisser passer ce titre-là. Il m’attendait depuis dix semaines. Je ne pouvais pas ne pas le ramasser. Et tenez, il n’est pas si mal. Ce n’est pas du neuf, sans doute, il est d’occase. Mais on fait de très bonne affaires de nos jours… Pour ceux qui ont quelques remords (vous ne devriez pas, les temps sont durs, il y a la magie de noël, tout ça… vous avez toutes les excuses) d’avoir fuit la difficulté de la session précédente et voudront se rattraper ici (j’avoue que j’aimerais bien finir l’année sur un feu d’artifice de textes et de photos…), je rappelle à toutes fins utiles que je propose un texte et une photo. Ce ne sont que des supports sur à partir desquels votre imagination devra vous jouer des tours à sa manière. Vous trouverez les règles de ce jeu en cliquant sur le lien. Merci.

Le texte, je l'ai emprunté au blog de Zub. J'aurais pu lui emprunter des photos, il en a de fort belles. Mais je voulais un texte qui parle d'air pur, de randonnée, de voyages… En fait, j'ai eu du mal à trouver parce que pour ses voyages, il utilise plutôt l'image que le mot… Mais enfin, nous voici rendus…

Prêt. Enfin presque.
Le sac est pratiquement bouclé.
Rechanges, polaires, une veste de pluie au cas ou (c'est juste pour le fun, la météo ne prévoit aucune pluie...chez nous!!!).
4 jours de miam miam. Du désidraté, l'eau se trouvera en route. Camping-gaz, si on ne peux pas faire de feu.
Tente de bivouac, sac de couchage chaud, il doit quand même faire froid à 2300m. On a beau être dans les Alpes du Sud, on attaque l'automne.

Départ demain de bonne heure, pas trop tôt il y a de la route à faire, mais pas à ce point.
Sur place en début d'après midi, sac sur le dos et en route.



Quant à la photo, disons que c'est un peu l'envers de la magie de noël… Elle s'appelle « adios munecas », et elle est de Lou Rouge (merci de créditer).


-- from Lou Rouge - (Curiosidades)


Cette ultime session de la saison sera close le lundi 26 décembre.

Commentaires

1. Le mardi 20 décembre 2005, 01:29 par Alecska

Pas du tout inspirée ce coup-ci :(

2. Le mardi 20 décembre 2005, 16:49 par Shaggoo

Arf! Moi non plus. Je n'ai jamais beaucoup aimé jouer avec des poupées... Sauf les russes, peut-être. :)

3. Le mardi 20 décembre 2005, 18:41 par Traou

En revanche, moi qui n'ai pas eu le temps (et l'inspiration) de dyptiquer comme je l'aurais souhaité les deux dernières semaines, j'adore cette photo et j'espère avoir le temps d'y consacrer un moment avant mon départ. Pas sûr. (Sinon, y'a un Dyptique en 2006, Akynou, dis ?)

4. Le mardi 20 décembre 2005, 20:04 par Akynou/racontars

Shaggoo : élargis, c'est ça l'imagination :-) et puis tu peux aussi partir de celui qui déteste ce monde de poupée et qui se réjouis de les voir abandonnées…

Traou : Oui, il y en aura un en 2006, mais probablement pas avant mars ou avril. Je pars tout le mois de février… Et puis c'est du boulot line de rien… :-)

5. Le mercredi 21 décembre 2005, 08:31 par julia

J'ai fait un trackback sur ce post sans résultat. Bon, je sais, chui pas douée... Enfin voilà, j'ai trouvé une photo pour le 10 de der... Elle est sur mon blog dans le journal de balades...

6. Le mercredi 21 décembre 2005, 08:32 par julia

Tiens, mon trackback vient d'apparaître comme par miracle ! En même temps que mon commentaire....

7. Le mercredi 21 décembre 2005, 20:48 par xuan-lay

Bonsoir Akynou

Je viens d'éditer un billet intitulé "Diptyque : session 10" sur la photo de Lou Rouge. Titre "Les sépias".

Merci, bonne soirée. xuan-lay

8. Le vendredi 23 décembre 2005, 02:25 par Labosonic

Une buche dont j'espère qu'elle vous restera en travers de la gorge pendant 364 jours. Joyeux Noël, quand même ...

9. Le vendredi 23 décembre 2005, 18:52 par samantdi pour Akynou

N'oublie pas de mettre en ligne la photo que je t'ai envoyée, hein !

:-)

10. Le vendredi 23 décembre 2005, 23:18 par Zub

Je suis touché que tu aie pu trouver quelque chose qui puisse te servir pour ton jeu ):-))

Merci

11. Le mardi 27 décembre 2005, 04:40 par Flo


Les allées du marché étaient bondées. José avait du mal à se frayer un chemin à travers la marée humaine. On aurait cru que tout Chihuahua s’était donné rendez-vous là. L’indication des toilettes publiques lui permettait de se diriger. Ils l’avaient enfin laissé sortir. Quelques minutes de plus et sa vessie explosait. Par chance, la cabine était libre.
En sortant, soulagé, il prit le temps de flâner un peu. Le regard attiré par une table très colorée, il poussa quelques gamins agglutinés autour d’une table. Les poupées aux joues trop rouges côtoyaient des peluches aux formes démodées. Le marchand, à l'affût du pigeon l’interpella aussitôt :
« Monsieur, Monsieur, tu veux des jouets….J’ai des jouets, des roses, des blonds, des qui roulent, des qui crient… tu cherches quoi, Monsieur ?
- Rien, rien, je regarde.
- Dis-moi, Monsieur, un nounours pour ta copine, une Barbie pour ta cousine… j’ai tout ce que tu veux, Monsieur. Dis moi et je trouve !
- Un p’tit rigolo, toi.
- Un yoyo pour ton grand-père, Monsieur ? Demande, Monsieur, et moi je te le sors.
- Ils viennent d’où tous ces jouets ?
- De partout, Monsieur, j’les récupère pour toi. Tu dis et je cherche. Une voiture, Monsieur ?
- Tu as une familiale, noire. Une voiture, vieille de douze ou treize ans environ ?
- Pas de problème, Monsieur, comme ça ?
- Plus longue… »
Le vendeur sortait les modèles et les montrait. À chacune José précisait un détail. La conversation s’enflammait. La fièvre de la quête les emportait tous les deux. Ils ne voyaient plus rien, n’entendait plus les gens qui les entouraient, totalement absorbés pas leur désir de trouver cette voiture. José avait fait le tour de la table pour mieux chercher lui aussi dans les caisses. Tout au fond, coincée sous un camion de pompier flamboyant, il aperçut une aile noire. Fébrilement il sortit le véhicule. C’était une belle familiale noire, avec des moulures chromées rutilantes. Sur la porte arrière passager, une légère égratignure marquait la peinture…

La discussion continue ailleurs

1. Le mercredi 21 décembre 2005, 08:19 par juliabenita

Partir

Prêt. Enfin presque. Le sac est pratiquement bouclé. Rechanges, polaires, une veste de pluie au cas ou (c'est juste pour le fun, la météo ne prévoit aucune pluie...chez nous!!!). 4 jours de miam miam. Du désidraté,...

2. Le mercredi 21 décembre 2005, 13:16 par juliabenita

Traverser le pont

Elles dormaient dans cette valise, entassées à la hâte par une main fatiguée, indifférente. Elles dormaient comme leurs petites propriétaires, six pieds sous terre. Tout ça était arrivé la veille. Un groupe de réfugiés, affamé, en guenilles,...

3. Le mercredi 21 décembre 2005, 20:50 par himalaya

Diptyque : session 10 "Les sépias"

I found your entry interesting do I've added a Trackback to it on my weblog :)

4. Le mercredi 21 décembre 2005, 23:52 par Vie Commune

Jeux, joujoux et mounaques

Jusqu'à la fin de la semaine, on peut jouer au dernier diptyque de la saison, chez Akynou/Racontars : avec une belle constance, l'une des plus actives créatrices de jeux blogosphériques nous a proposé photo et texte à illustrer. N'hésitez...

5. Le vendredi 23 décembre 2005, 18:09 par Racontars

Elle lisait La Peste, Jeu en sablier

Donc elle lisait La Peste. Son voisin, lui, lisait un autre bouquin. Que je ne connaissais pas. Je trouvais le titre idiot : Vous l’aurez tous. Je me suis dit : encore un de ces roman dans lesquels, sous couvert de modernisme, on use d’une langue dont...

6. Le samedi 24 décembre 2005, 14:26 par Kozeries en dilettante

Le passage

Nous avons tous déposé nos poupées-mémoires dans l'une des caisses disposées sur la passerelle du Ludothekia et nous sommes entrés les mains vides. Je suis fière d'avoir quinze ans. Huits cents garçons et filles de quinze ans partiront ce...

7. Le samedi 24 décembre 2005, 15:57 par Le blog à Nounou !!!

Souvenirs d'enfance

Un jour, on grandit. Il faut abandonner la chambre rose de son enfance et trier, mettre dans des cartons tous ces jouets avec lesquels on s'amuse plus, mais qui restent précieux parce qu'on les a tant aimé. On doit en donner, beaucoup jeter car ils...

8. Le dimanche 25 décembre 2005, 14:29 par Racontars

Jeu en sablier n°8

Ce n’est même pas le crétin du jour, c’est le crétin de la décennie. On devrait lui attribuer un prix. Celui de la plus belle stupidité d’entreprise. Et dieu sait si dans ce milieu, on en profère et qu’ils pourraient être nombreux à être nominé....

9. Le lundi 26 décembre 2005, 10:13 par le blog de luciole

La veille dame de sainte Anne